published 04/07/16 > 2 - 3 July France Aigues-Vives Championnat de France

Rudes bagarres pour trois titres sous le soleil de Lavelanet

Le temps s'est remis au beau dans l'Ariège pour les phases finales des Championnats de France Minime, Cadet et Nationale après une journée de samedi grise et humide. La lutte a été acharnée jusqu'au bout parmi les 187 pilotes présents avant que les titres soient décernés à Vincent Marserou en Nationale, Hadrien David en Cadet et Enzo Joulié en Minime.

 

Vincent-Marserou-Champion-de-France-Nationale-2016.jpg 

C'est une compétition âprement disputée qui a eu lieu sur le circuit international de Lavelanet. Pas moins de 31 manches qualificatives ont été nécessaires pour sélectionner les 36 finalistes de chacune de trois catégories. L'attaque était au programme à tous les niveaux, du début à la fin du meeting, avec plusieurs rebondissements spectaculaires à la clé. Les commissaires techniques ont oeuvré sans relâche pour assurer le respect des règlements et la plus grande équité possible dans leur domaine de compétence. Véritable homme-orchestre de la manifestation, Jean-Claude Sanchez a fait le maximum pour la réussite de l'épreuve, la première qu'il accueillait sur sa piste en tant que Président de la Commission Nationale de Karting. Il savourait particulièrement la victoire de Marserou, un pilote de la région, formé à Lavelanet, dans le cadre de son Ecole Française de Karting, et soutenu ensuite par le club pour pouvoir évoluer en compétition.


Le Pôle Haut Niveau de la FFSA, représenté par le Directeur Technique National Christophe Loliier, a présenté le concept original du nouveau Championnat de France OK-Junior 2017 qui sera organisé sur cinq épreuves avec un matériel monotype Exprit/Vortex mis à disposition dans le cadre d'une prestation globale clé en main. Actuel pilote de F3, pur produite de la filière de formation de la FFSA depuis le karting jusqu'à la monoplace, Anthoine Hubert a participé avec le jeune Gillian Henrion du Programme 10-15, à une démonstration en piste de ces nouvelles machines qui lui ont rappelé le temps où il avait terminé second de la première édition du Trophée Académie de Karting de la CIK-FIA. L'accueil des passionnés, jeunes et parents, a été très positif à l'égard de cette nouvelle formule.


Enzo Joulié remporte le Championnat de France Minime

Après la pole position d'Esteban Masson (Sodi/Rotax) au chrono, Luis Cavaco (Zanardi/Rotax) reprenait l'avantage dans les manches grâce à ses deux victoires face à Masson et Enzo Joulié (Zanardi/Rotax). Les trois finales ont connu trois vainqueurs différents, à commencer par César Gazeau (OTK/Rotax) qui devançait Masson et Joulié dans la première, alors que Loris Cabirou (OTK/Rotax) remontait 4e suivi par Mattéo Spirgel (Birel ART/Rotax). Joulié ne manquait pas la victoire en finale 2, après avoir pris l'avantage sur Masson à la fin d'une période sous la procédure slow. Gazeau terminait 3e devant Mathys Jaubert (OTK/Rotax) et Eliott Vayron (Zanardi/Rotax). Joulié et Gazeau se retrouvaient au coude-à-coude pour le Championnat au départ de la finale 3, 177 points contre 175. Plusieurs pilotes se relayaient en tête lors de nombreux rebondissements et c'est Jaubert qui s'imposait face au Martiniquais Craig Tanic (Birel ART/Rotax), tandis que Joulié profitait de sa 3e place pour remporter le titre. Revenu en 4e position, Marcus Amand (Zanardi/Rotax) signait au passage le meilleur tour devant Cabirou. Champion avec 252 points, Enzo Joulié était accompagné sur le podium par César Gazeau (238 pts) et Mathys Jaubert (227 pts).


Hadrien David couronné en Cadet
Auteur du meilleur chrono et trois fois victorieux dans les manches, Hadrien David (Zanardi/Rotax) a dominé le début du meeting, tandis qu'Enzo Lévêque (Zanardi/Rotax) conservait le bon rythme à la 2e place. Thomas Imbourg (CRG/Rotax) effectuait une intéressante remontée de la 7e à la 3e position dans les manches. La bataille pour le titre s'est rapidement circonscrite à un long duel entre David et Lévêque. Celui-ci s'envolait à chaque fois en leader dès le départ des finales. Il s'imposait d'ailleurs de justesse dans la première face au retour de David, Sami Méguétounif (Zanardi/Rotax) prenant la 3e position devant Guillaume Treillard de Quinemont (OTK/Rotax) et Victor Bernier (Sodi/Rotax). 3e, Imbourg se faisait accrocher et chutait au classement. Lors de la finale 2, David revenait plus rapidement sur Lévêque et remportait la course avec une belle avance pendant que Bernier atteignait le 3e rang, loin devant Alexandre Picque (Zanardi/Rotax) qui émergeait du peloton au terme d'une bataille avec Treillard de Quinemont, Imbourg réussissant une superbe remontée en 6e position. À égalité de points avant la finale 3, Lévêque et David rejouaient le même scénario. David s'emparait des commandes au 6e passage et contrôlait la situation jusqu'à l'arrivée. Sanctionné pour un départ anticipé, Lévêque se retrouvait 7e, Bernier récupérant la 2e position devant Imbourg, Treillard de Quinemont et Mégéutounif. Hadrien David remportait le titre avec 287 points, Enzo Lévêque second (246 pts) et Victor Bernier 3e (225 pts).


Vincent Marserou, l'enfant du pays, titré à Lavelanet
Les coups de théâtre n'ont pas manqué dans le Championnat de France Nationale. Harald Creton (Kosmic/Rotax), le poleman des chronos était au coude-à-coude avec Yann Bouvier (FA Kart) pendant les nombreuses manches qualificatives. Mais le Champion en titre commettait une erreur et laissait passer la victoire de la finale 1 au profit de Bouvier, tandis que Vincent Marserou (Exprit) pointait déjà son spoiler en 2e position devant Louan Fernandez (Exprit), Oliver Rasmussen (Exprit) et Jonas Venier (Tony Kart). Bouvier manquait de clairvoyance dans sa stratégie de défense lors de la finale 2 alors qu'il menait encore à deux tours de l'arrivée. Il chutait 27e pendant que Marserou s'imposait face à Fernandez et Rasmussen, Enzo Valente (Sodi) revenant 4e et Steven Servant (Sodi) 5e. Marserou pouvait entamer sereinement la dernière finale et même laisser Bouvier s'imposer sans que cela ne change l'issue du Championnat. Rasmussen signait un second top 3 devant Valente et Arnaud Malizia (Tony Kart). Vincent Marserou devenait bel et bien Champion de France Nationale avec ses 272 points, face à Yann Bouvier (228 pts) et Oliver Rasmussen (220 pts).

Previous page
Page 1. ... 56. 57. 58