published 08/07/13 > 6 - 7 July France Laval Coupe de France

Un millésime exceptionnel remporté par Nouet

Avant de fêter le vainqueur Théo Nouet, il faut saluer l'engouement dont bénéficie actuellement le Minikart en France. Record d'affluence battu cette année avec 77 engagés, du jamais vu dans les annales, pour la catégorie de découverte du karting, celle des 7-11 ans. La Coupe de France 2013 restera dans l'histoire comme une étape cruciale dans le renouveau du karting national. Le pilote qui inscrit son nom au palmarès ce millésime exceptionnel est un exemple de la réussite des Ecoles Française de Karting de la FFSA, tout autant qu'un talent prometteur à suivre.

 

KSP-Mni-Kart-Sodi-FFSA-Laval.jpg

 

Gérer près de 80 tout jeunes pilotes au cours d'un meeting très dense n'est pas une mince affaire, surtout quand la coopération de tous les parents n'est pas forcément acquise. Heureusement les quelques soucis rencontrés dans ce domaine restent largement minoritaires et n'entachent pas le succès d'une épreuve hors du commun. Les Minikarts d'aujourd'hui sont de vrais engins de compétition auxquels la motorisation Rotax Micro Max instaurée en 2012 apporte une fiabilité et une équité très satisfaisantes. Les courses ont été rendues somptueuses par l'intensité des bagarres livrées par les pilotes dont la bravoure est réellement étonnante sur un tracé rapide et difficile comme celui de Laval. Aucune autre catégorie n'offre autant de suspense, de dépassements et de changements de leaders. Un spectacle de choix.

 

Âgés réglementairement de 7 à 11 ans, le profil des concurrents de cette épreuve nationale est très varié, autant en maturité qu'en expérience. Pourtant, après les premiers entraînements sur le circuit de Laval Beausoleil Louis Paillard, une bonne homogénéité a été enregistrée dès les chronos avec près de 50 pilotes pointés dans la même seconde. Valentin Costa (ART GP) signait la pole position en 57''867 devant Thomas Vargas (Sodi), Charles Christen (Nowa), Guillaume-Emmanuel Permal (Sodi), un des trois pilotes en provenance de la Martinique, et Théo Nouet (Sodi).

 

Quelques pénalités tombaient dans les nombreuses manches qualificatives pour rappeler certaines règles de base et c'est Enzo Lévêque (Sodi) qui sortait en tête du classement intermédiaire avant la préfinale. Charles Christen 2e et Théo Nouet 4e restaient en bonne posture, tandis que Sami Meguetounif (IPK) 3e, Marcus Amand (Sodi) 5e se replaçaient aux avant-postes. Christen remportait ensuite la préfinale devant Nouet, Maxime Monel (Praga), Permal et Lévêque.

 

La dernière course, la finale décisive, était considérée après coup comme la plus belle du week-end. Après un départ quasiment parfait, la lutte se concentrait d'abord entre trois pilotes, Charles Christen, Théo Nouet et Guillaume-Emmanuel Permal. Tandis que les deux premiers se battaient pour la première place, le troisième ne lâchait rien, prêt à saisir sa chance en embuscade. Sauf que les choses n'en restaient pas là et que le groupe voyait son effectif monter à six pilotes avec le retour aux affaires de Maxime Monel, Hadrien David (ART GP) et Enzo Lévêque. L'intensité montait avec la proximité de l'arrivée, les coups d'éclats se succédant jusqu'au drapeau à damier qui couronnait la victoire entièrement méritée de Théo Nouet, 4,5 dixièmes de seconde devant Charles Christen, suivi à 8 dixièmes par Hadrien David qui coiffait le valeureux Permal pour quelques millièmes sur la ligne.

 

KSP-Podium-Mini-kart-FFSA-Laval.jpg

 

Vainqueur de la Coupe de France Minikart 2013 et originaire de la CRK Bretagne-Pays de Loire, Théo Nouet est un pur produit des Ecoles Françaises de Karting et plus particulièrement de celle de GP Circuit à Lamballe dirigée par Guy Pansart. A 10 ans, Théo fréquente assidûment l'EFK depuis 3 ans, mais n'a découvert la compétition que depuis une année seulement. « Je suis très heureux d'avoir gagné ! » déclarait-il après le podium. « La compétition a commencé moyennement pendant les essais libres, mais je me suis accroché et les temps sont descendus. Le niveau était vraiment très élevé. J'ai juste connu une frayeur lors d'un passage sur deux-roues dans la dernière manche. Je dois reconnaître que j'ai un bon mental et tout le travail effectué avec Guy (Pansart) a été payant. Je me suis donné à fond en finale et j'ai réussi à faire la différence sur les derniers tours. Je songe maintenant à découvrir la catégorie Cadet, mais je continuerais à fréquenter mon EFK, c'est sûr ! » A noter que le second, Charles Christen (8 ans) vient de la CRK Languedoc-Roussillon et que le troisième Hadrien David (9ans) est issu de la CRK Poitou-Charentes.

Previous page
Page 1. ... 50. 51. 52