published 02/10/17 > 30 - 1 October France Le Mans

Grandes victoires de Rouen GSK 1 et JFJ Performance aux 24 Heures Karting 2017

La 32e édition des 24 Heures Karting du Mans a connu un réel succès sportif tout autant que populaire. On n'avait jamais vu autant de spectateurs rassemblés pour le départ de cette épreuve mythique organisée sous l'égide de l'ACO. Le déroulement de la course, équitablement partagée entre beau temps et pluie, a entretenu le suspense jusqu'en vue de l'arrivée avant de saluer la victoire de l'équipe Rouen GSK 1 face aux teams d'usine dans le Championnat d'Endurance de la CIK-FIA, tandis que l'équipe JFJ Performance remportait le classement GP2.

 

KSP_055_4295.JPG 

Les habitués du Championnat de France d'Endurance formaient la majeure partie du plateau respectable de 33 karts engagés dans ces 24 Heures Karting 2017. Onze équipages s'affrontaient pour le titre de Champion d'Endurance de la CIK-FIA en catégorie GP1 avec les puissantes et fiables mécaniques OK. La présence de trois teams officiels d'usine, CRG, Sodikart et Energy Corse dopaient l'ardeur des teams privés très pointus. La bataille s'avérait également acharnée parmi les 22 GP2, principalement propulsés par des Rotax Max, en lutte pour la Coupe de France GP2.


Les karts historiques effectuaient plusieurs démonstrations dans le cadre du Kart Legend tandis que 15 jeunes pilotes s'affrontaient au cours du challenge des 24 Minutes Cadet. Léo Poncel sortait vainqueur de la confrontation après un duel avec Enzo Caldaras, Tim Mérieux montait sur la 3e marche du podium devant Maximle Furon Castelain et Jules Roussel.


Les 24 Heures Karting 2017 ont offert un spectacle passionnant avec un suspense entretenu jusqu'à l'arrivée. Le départ de l'épreuve avait été donné sous le soleil samedi 30 septembre à 15 heures par le Vice-Président de la CIK-FIA Kees Van De Grint en présence de Nicolas Deschaux, Président de la FFSA et de Pierre Fillon, Président de l'Automobile Club de l'Ouest. La première moitié de la course se déroulait sur un rythme effréné sur l'asphalte sec du Circuit International Le Mans Karting. La pluie faisait son apparition au milieu de la nuit et les pneus pluie restaient de rigueur jusqu'à l'arrivée.


Rouen GSK 1, superbe vainqueur 2017
Deux équipes d'usine se mesuraient déjà pendant les essais libres, CRG Spa et Sodikart. Les essais qualificatifs se disputaient en 4 séances éliminatoires. Le n°6 CRG Spa (CRG/Parilla/LeCont) signait la pole position en 55''654 devant le N°1 Sodikart (Sodi/TM Racing/LeCont). Les deux karts livraient bataille en tête de la course dans les premières heures. Avant la tombée de la nuit, la difficulté des 24 Heures changeait la donne à la suite des premiers incidents techniques. Le n°16 CMCR Charente MMA (Tony Kart/Vortex/LeCont) passait en tête après 6 heures de Course, mais le n°55 Rouen GSK 1 (Sodi/Vortex/LeCont) s'installait ensuite durablement aux commandes. Casses mécaniques et autres incidents faisaient chuter les deux favoris CRG Spa et Sodikart. Les jeunes espoirs du n°50 La Manche Kartmag (Tony Kart/Vortex/LeCont), le n°91 Gamatt 91 (Tony Kart/Vortex/LeCont) ou encore l'équipage officiel n°40 Energy Corse (Energy/Parilla/LeCont) rivalisaient dans le top 5. La pluie faisait son apparition au milieu de la nuit et au petit matin, moment souvent décisif au Mans, un long duel commençait entre Rouen GSK 1 et CRG Spa. Cette bataille passionnante allait tenir en haleine des spectateurs jusqu'à l'arrivée. CRG Spa remontait rapidement sur son rival, mais plusieurs aléas techniques ou sportifs l'empêchaient de dépasser Rouen GSK1. Celui-ci connaissait pourtant son lot de soucis à 1h30 du but après un parcours sans encombre. CRG Spa tentait un coup de poker en sortant des stands en slicks, mais le retour de la pluie ruinait ses chances. Rouen GSK 1 n'avait plus qu'à assurer son dernier relais pour s'imposer 48'' devant CRG Spa. Sodikart finissait très fort à la 3e position après ses ennuis nocturnes, tandis que CMCR Charente MMA se contentait de la 4e place devant Energy Corse.


Dans l'affrontement des motoristes, c'est finalement la marque Vortex, bien que non officiellement présente, qui l'emportait face aux usines IAME et TM Racing, grâce au talent du préparateur français Cédric Goudant. Les châssis Sodikart gagnaient l'épreuve grâce au team privé Rouen GSK 1.


Domination sans partage de JFJ Performance en GP2
Déjà leader GP2 lors des essais qualificatifs, le n°95 FJF Performance (Sodi/Rotax) n'a jamais quitté la première place, malgré un pilote malade en début de course. Rapide, il n'a rencontré aucun souci majeur durant les deux tours d'horloge avant de s'imposer en tant que premier Rotax au 8e rang du classement général. Après une longue lutte aux avant-postes, le n°11 Belinois Jac Kart (Sodi/Rotax) terminait second devant le n°75 Paris KMD (Sodi/Rotax).


L'équipage féminin n°69 RM Ladies (FA Kart/Rotax) finissait 26e au général et 17e GP2 malgré plusieurs ennuis techniques. Objectif atteint et exploit humain de premier ordre pour l'équipage Handikart n°84 SRT41 Adrikart (Sodi/Rotax).

Previous page
Page 1. ... 49. 50. 51